Home » Memoires DAuger (1810-1859) by Hippolyte Nicolas Just Auger
Memoires DAuger (1810-1859) Hippolyte Nicolas Just Auger

Memoires DAuger (1810-1859)

Hippolyte Nicolas Just Auger

Published September 12th 2013
ISBN : 9781230444253
Paperback
160 pages
Enter the sum

 About the Book 

Ce livre historique peut contenir de nombreuses coquilles et du texte manquant. Les acheteurs peuvent generalement telecharger une copie gratuite scannee du livre original (sans les coquilles) aupres de lediteur. Non reference. Non illustre. 1891MoreCe livre historique peut contenir de nombreuses coquilles et du texte manquant. Les acheteurs peuvent generalement telecharger une copie gratuite scannee du livre original (sans les coquilles) aupres de lediteur. Non reference. Non illustre. 1891 edition. Extrait: ...jallais prendre pour me faire arriver ou je suis. Bien evidemment le nom de Carnot me fit remarquer le jeune homme qui le portait: il etait de taille moyenne, il avait la tete forte, les traits reguliers, lair placide, le maintien quelque peu severe, il fallait que le nom mit en relief la personne. Et meme on 1. Lazare Hippolyte Carnot, ne en 1801, mort en 1888, etait le pere du president de la Republique actuel. Partisan des doctrines saint-simoniennes, ce fut lui qui en redigea lExposition generale (1830-1831). Les details sur cette epoque de son existence ne manqueront point ci-dessous. Rappelons quil fut ministre de lInstruction publique le 24 fevrier 1848. Apres sa demission, le 5 juillet, il siegea a la Chambre ou il avait ete elu par 200000 voix. Il sexila volontairement apres le coup dEtat, mais revint sieger au Corps legislatif en 1864. On lui doit, entre autres ouvrages, la publication de Memoires sur son pere (1861-r8O4), des Memoires de labbe Gregoire (1837), et de Barere (1842-43). J ne se laissait aller a lanalyse que par la raison quil etait le fils du seul homme qui resta sincere dans ses convictions, a lepoque terrible ou il jouait son role. Limprovisateur de quatorze armees revivait-il dans.sa progeniture? Cetait la, tout dabord, lattrait dont on se sentait saisi quand on le voyait pour la premiere fois. Ce fut du moins ce que jeprouvai et ce qui me fit mettre de lempressement a repondre..